Bali et Lombok: les incontournables

Où souhaitez-vous aller ?

Entrez des mots-clés pour faire une recherche.

Bali et Lombok: les incontournables

Tel un collier de perles sur fond de corail, l’archipel indonésien égrène ses 17000 îles entre Asie et océan Pacifique. Il a longtemps évoqué la prospérité et l’opulence : voilà déjà mille ans, des navires venant de Chine, attirés par les bonnes odeurs du bois de santal et de la cire d’abeille, s’y aventurèrent… Inépuisable réserve de ressources naturelles, fascinant creuset de cultures mystérieuses, l’Indonésie devint bientôt une terre d’élection pour Occidentaux en quête d’aventures.

De nos jours, les superbes îles de Bali, Lombok ou le site de Borobudur attirent des foules de visiteurs, mais le tourisme de masse n’a pas atteint l’ensemble du pays. L’archipel offre, aujourd’hui encore, un terrain d’aventures unique au monde. Traditions millénaires des tribus papoues, théâtre d’ombres, artisanat multiforme, puissants volcans, récifs de corail, jungles immenses, varans insolites, papillons géants… comment peut-il exister autant de merveilles dans un seul pays ?

À voir à Bali et Lombok

Ubud

Célébré dans les livres et les films, le cœur artistique de Bali respire sans conteste la spiritualité. Les rues sont parsemées de galeries où artistes, grands ou petits, s’adonnent à leur art. De très beaux spectacles, illustrant la riche culture de l’île, honorent des dizaines de lieux chaque soir, les musées exposent les créateurs puisant l’inspiration dans leurs racines locales… Pendant que d’autres cherchent dans les rizières l’emplacement idéal pour méditer sur la vie comme elle va. Ubud, c’est un état d’esprit qui élève l’âme. Riziculteur, Ubud.

Seminyak et Legian : au bout de la nuit balinaise

Tout commence dans les cafés et les bars élégants de Seminyak, des espaces en plein air où tout est transcendé par le scintillement des bougies et la beauté des mélodies s’échappant des maisons. Ensuite, ce sont les clubs haut de gamme de Legian qui vous attirent, avec leurs célèbres DJ internationaux et leur décor branché. Parfois, juste avant l’aube, les clubs enfiévrés de Kuta vous emportent dans un tourbillon de fête, pour vous abandonner quelques heures plus tard, éreinté mais heureux.

Rizières de Jatiluwih

Des rubans de verdure ondulent à flanc de coteaux : les anciennes rizières en terrasses de Jatiluwih sont aussi astucieuses qu’élégantes, et témoignent de l’amour et du respect séculaires des riziculteurs balinais pour leur terre. À pied, à vélo ou en voiture, les mots vous manqueront pour décrire ce camaïeu de verts vu de la petite route qui serpente les terrasses. Il s’agit d’un des rares endroits où les variétés traditionnelles poussent et prospèrent.

Les îles Gili

Un petit plongeon ? Il y a peu d’endroits aussi beaux que les îles Gili, parsemées de récifs coralliens riches d’une faune et d’une flore superbes. La plongée sous-marine y connaît un grand succès, les écoles y prospèrent et proposent des cours adaptés à tous les niveaux. L’accès entre la plage et les récifs étant facile, les amateurs de snorkeling y trouveront aussi leur bonheur et verront peut-être des tortues. Rassasié par le snorkeling ? Essayez le freediving à Trawangan, qui abrite l’un des seuls centres d’apnée sportive d’Asie.

Plonger à Bali

Comme on se sent petit au passage majestueux d’une raie manta qui vous enveloppe de son ombre et de sa grâce… Une autre passe pour laisser place à la suivante. Et, alors que vous est sûr que cette plongée ne pourrait être plus spectaculaire, surgit un poisson-lune de 2,5 m de longueur, vous toisant, immobile. Nusa Penida est un des nombreux sites de plongée de Bali. Vous serez sans aucun doute électrisé par le légendaire tombant de 30 m de Pulau Menjangan.

Plage de Mawun

La côte sud de Lombok peut s’enorgueillir d’une beauté sauvage unique, qui suscite moult discussions sur son énorme potentiel touristique. Un regard sur la plage de Mawun suffit pour le comprendre. Encadrée par deux grands promontoires, la plage est préservée de la force de l’océan et permet une délicieuse baignade dans des eaux turquoise ; alors qu’au bout de la baie un croissant de sable blanc apporte la touche finale à ce décor de rêve curieusement délaissé par les touristes.

Péninsule de Bukit

Un trait de sable blanc surgit de l’océan Indien pour épouser la courbe d’une crique surplombée de falaises calcaires, elles-mêmes coiffées d’une végétation tropicale de toute beauté… La côte ouest de la péninsule de Bukit, dans le sud de Bali, est parsemée de ces plages idylliques : Balangan Beach, Bingin et Padang Padang. Mis à part de sympathiques bars de surfeurs construits sur pilotis, la vue est imprenable. Il n’y a plus qu’à se laisser aller. Balangan Beach.

Fruits de mer à Jimbaran

Savourer d’énormes crevettes marinées dans du citron vert et de l’ail puis grillées sur des écorces de noix de coco. Fait. Se délecter d’un coucher du soleil rougeoyant. Fait. Admirer un essaim d’étoiles scintillant dans les cieux. Fait. Paresser sur un fauteuil en teck installé sur la plage. Fait. Siroter une bière glacée. Fait. Danser au rythme de la macarena… Bon, peut-être pas… Quoi qu’il en soit, ne manquez sous aucun prétexte les restaurants sur la plage de Jimbaran qui offrent poisson et fruits de mer pêchés le jour-même.

Surfer à Bali

Bali regorge d’endroits parfaits pour surfer. Il s’agit d’ailleurs de la première destination d’Asie qui a vu le surf décoller en tant que discipline sportive, pour ne jamais s’essouffler depuis. Bien au contraire ! Les surfeurs sillonnent l’île à moto à la recherche des vagues idéales. Grâce à des spots proches les uns des autres (un toutes les cinq minutes), rien n’est plus facile ! Alors, plongez dans la culture surf, à Balian Beach par exemple, vous ne serez pas déçu.

Kuta Beach

Le tourisme à Bali a vu le jour à Kuta, et c’est bien normal. Sa plage s’étend en arc de cercle vers un nord-est infini. La vague, née au large dans l’océan Indien, vient s’y éteindre en longs breaks symétriques. Douze kilomètres de plage offrent, au sud, massages, bières fraîches et amitiés, tandis que le nord est plutôt dévolu à la solitude méditative. Kuta Beach est et restera toujours la meilleure plage de Bali.

Seminyak

À Seminyak, on se demande souvent si l’on est encore à Bali. La créativité balinaise s’exprime ici à plein, et la capitale du faste accueille des boutiques originales tenues par des stylistes locaux, des restaurants parmi les plus éclectiques et les plus intéressants, et de petits hôtels de charme qui rompent avec les clichés de l’île. Et, surtout, Balinais, expatriés et touristes communient dans une tranquille joie de vivre à la terrasse des cafés. Hôtel Oberoi, Seminyak.

Surfer à Lombok

Presque la moitié du globe sépare Lombok de l’Antarctique, ce qui constitue une distance suffisamment grande pour que les rouleaux de l’océan Indien gagnent en vitesse et en force. Il n’est donc pas étonnant que le littoral de l’île offre des vagues spectaculaires, comme celle, légendaire et périlleuse, de Desert Point. Si cela vous intimide, dirigez-vous plutôt vers la ville de Kuta, à proximité de laquelle vous attendent des dizaines de spots d’intérêt, comme Mawi et Gerupak.

Randonnée au Gunung Rinjani

Dominant la quasi-totalité du nord de Lombok, l’imposant Gunung Rinjani culmine à 3 726 m et se hisse au rang de deuxième plus haut volcan d’Indonésie. Y organiser une randonnée n’est pas une promenade de santé : il faut prendre un guide, des porteurs et ne pas avoir peur de l’effort. La route serpente vers le sommet jusqu’à une immense caldeira d’où l’on peut jouir d’une vue spectaculaire sur le lac sacré en contrebas (un lieu de pèlerinage important), ainsi que sur le nouveau cône du volcan, le Gunung Baru, encore très actif.

Pura Luhur Ulu Watu

L’un des temples les plus saints de Bali, le Pura Luhur Ulu Watu est juché en haut d’une falaise, dans le sud-ouest de l’île. Son histoire remonte au XIe siècle, lorsqu’un prêtre javanais vint s’y recueillir pour la première fois. Depuis lors, il n’a fait que gagner en sainteté. Lieux saints et sites religieux s’y égrènent le long d’un précipice surplombant un océan enflé par la houle. Alors que vous vous réjouirez d’un spectacle de danse au coucher du soleil, prenez garde aux singes chapardeurs.

Lever de soleil sur Trawangan

Si vous pensez que Gili Trawangan est époustouflante de jour, attendez de la voir à l’aube, après une nuit de fête aux sons de la meilleure musique électro, trance, reggae ou house de la région. Ici, pas de décor clinquant ou surfait, ni de prix d’entrée exorbitants. Le lieu a gardé un côté brut, du temps où des raves y étaient organisées. Les DJ locaux y mixent généralement des sons ethniques, tandis que les DJ de renom se montrent plus imprévisibles. Les fêtes ont lieu trois soirs par semaine – mais à une moindre fréquence pendant le mois du ramadan.

Snorkeling

À Tulamben, à quelques brasses du rivage, la menaçante épave d’un cargo vous donnera des frissons, alors qu’à Pulau Menjangan vous serez subjugué par la vie marine qui prospère autour du récif. Bali et les îles Gili offrent de nombreux lieux où vous pourrez faire bon usage de vos palmes et de votre tuba. Pour voir des poissons de toutes les couleurs, rien de mieux que la mangrove proche de Nusa Lembongan, où ils convergent en nombre. Les eaux paisibles de la plage de Sanur ne manquent pas de charme non plus.

Un spa vers le paradis

Que l’on recherche un profond apaisement de l’esprit et du corps ou un peu de sérénité, il est courant de passer de nombreuses heures (voire des jours) à Bali à se faire masser, gommer, parfumer, bichonner… sur la plage, dans un jardin ou encore dans un cadre où l’élégance le dispute au luxe. Cocktail de techniques – étirements, longs mouvements, palper-rouler et pressions de la paume et du pouce –, le massage balinais procure un intense sentiment de bien-être !

Gastronomie balinaise

Il est impossible de ne pas être conquis lorsque l’on entre dans un warung pour déjeuner et que l’on se retrouve face à des douzaines de plats fraîchement préparés. Et pour cause, cette terre fertile offre profusion d’ingrédients à la base de plats riches en saveurs. Des spécialités locales, comme le babi guling (cochon de lait rôti longtemps mariné dans des épices), ont même toutes les chances de susciter une forte dépendance ! Un déjeuner dans un des excellents cafés balinais de Denpasar convaincra les plus sceptiques.

Artisanat local

Assis à l’ombre d’un frangipanier, un artisan balinais façonne un petit chef-d’œuvre avec un couteau qu’un autre utiliserait pour peler une pomme. Certes, vous trouverez à foison des souvenirs de piètre qualité, mais il existe aussi un authentique artisanat local au savoir-faire ancestral. Les sculptures en bois sont ainsi utilisées lors de cérémonies religieuses ou de spectacles traditionnels comme le Barong, dans lequel les masques colorés font partie intégrante de l’histoire. Et, à Batubulan, les tailleurs de pierre transforment la roche en œuvre d’art. Cerfs-volants en forme de papillon, Gianyar.

Danse balinaise

La danse à Bali semble à l’opposé de l’indolence qui paraît y régner. Les Occidentaux sont même souvent surpris de voir un peuple qui aime laisser du temps au temps, être à l’origine d’un art exigeant une telle précision. Une danseuse de legong passe des années à apprendre minutieusement une série de mouvements, qui possèdent chacun un sens et composent un langage exprimant une grâce hypnotique. Vêtus de soie et d’ikat, les artistes racontent des histoires imprégnées des croyances et des traditions de l’hindouisme balinais.


 

Source: Lonely Planet

Lien: http://www.lonelyplanet.fr/destinations/asie/indonesie/bali-et-lombok/les-incontournables#0

Crédit photo: non disponible

Nadine

Nadine

Votre conseillère en voyages T.514.714.1510 Agence de voyages Terre et Monde située au 1460 chemin Gascon, Terrebonne Qc, J6X 2Z5 Détenteur d'un permis du Québec 702007

Laissez un commentaire